HTM-NET

Hydrodynamique et Transport de Matière en Suspension - Niveaux d'Eau et Températures



1. Le projet

Le littoral de l'agglomération toulonnaise présente des caractéristiques très variées (plages sableuses côtes rocheuses, bathymétrie fortement variable, archipels), une exposition diverse aux tempêtes (houles et surcotes associées) et une forte anthropisation. La dynamique littorale, forçée à l'échelle côtière par le courant Liguro-Provençal (Northern Current, NC) et par les épisodes météorologiques, est complexe et encore mal modélisée à l'échelle des baies. Le but de ce projet est d'apporter des informations originales, continues et pérennes par une instrumentation du littoral. L'idée est d'implanter une partie de ces instruments dans différents ports du littoral varois.

Le programme d'observation HTM-NET a bénéficié d'un programme spécifiquement dédié au littoral de l'agglomération toulonnaise, «Hydrodynamique et Transport de MES: Niveaux d'Eau et Température, HTM-NET» co-financé par la communauté d'agglomération TPM et de co-financements récurrents depuis 2013 de la part du CNRS/INSU, dans le cadre du programme national «Systèmes d'Observations et d'expérimentation pour la Recherche en Environnement» sur le long terme (SOERE) Littoral - Trait de Côte (gestion observatoire PYTHEAS). Il s'appuie sur un partenariat avec le Parc National de Port Cros (Port de Port Cros) et le Syndicat Mixte Ports Toulon Provence (SMPTP).

2. Objectifs

Le programme consiste à apporter des données de mesures originales pour une meilleure compréhension et modélisation des interactions et couplages entre la dynamique côtière et la dynamique littorale à l'échelle des baies (actuellement aire de l'agglomération toulonnaise avec projet d'extension à plus grande échelle le long de la côte méditerranéenne), par le développement d'un système d'observation sur le long terme (plusieurs années). Il est à l'interface des axes de recherche en dynamique du plateau continental et en dynamique littorale du laboratoire MIO, composante de l'Observatoire des Sciences de l'Univers PYTHEAS.

3. Instrumentation et mise en œuvre

Le choix s'est porté sur un réseau d'instruments de faible coût ce qui permet l'obtention d'un nombre de points de mesures supposé représentatif de la variabilité des champs de température et de niveau à l'échelle de la frange littorale étudiée (vis-à-vis de son exposition aux conditions météorologiques). Les instruments, autonomes en capacité mémoire et en énergie, sont constitués d'un capteur de pression et de température immergé, et d'un capteur de pression et de température émergé, qui intègre également la batterie et le système de stockage des données.

Les instruments sont installés dans des zones accessibles et protégées (principalement des ports). Ces installations ont fait l'objet d'un partenariat avec le Parc National de Port Cros (Port de Port Cros) et de conventions avec le Syndicat Mixte Ports Toulon Provence (SMPTP).

L'acquisition des mesures, température et pression dans l'eau et dans l'air, se fait toutes les 10 min. L'autonomie en termes de capacité mémoire est d'un peu plus de 2 mois pour cette fréquence d'acquisition. Les données d'une partie des instruments doivent donc être relevées régulièrement, les derniers capteurs installés sont dotés d'un système de transmission GSM.

Remerciements

Le projet a bénéficié du soutien financier de TPM (projet «HTM-NET, Hydrodynamique et Transport de MES: Niveaux d'Eau et Températures», 2013-2015) et bénéficie depuis 2013 de celui du CNRS/INSU, dans le cadre du programme national «Systèmes d'Observations et d'Expérimentation pour la Recherche en Environnement» sur le long terme (SOERE) Littoral-Trait de Côte (gestion observatoire PYTHEAS).

Les installations des instruments dans le port de Port Cros et dans les ports gérés par le Syndicat Mixte Port Toulon Provence (SMPTP) ont bénéficié d'autorisations à titre gracieux de la part du Parc National de Port Cros (PNPC) et du SMPTP.


IP Counter: 1 Connecté / 556 Visites